L’entrée podale

     Le capteur podal associé au capteur oculaire, est très important dans le système postural. Celui-ci à la faculté de s’adapter à un déséquilibre sus-jacent (un déséquilibre de l’entrée oculaire entrainera toujours une adaptation podale).

Notion de pendule inversé :

pendule   pendule inversé

     Contrairement à un pendule, l’homme en station debout oscille autour de ses pieds qui jouent le rôle de point fixe. Cette oscillation se fait selon une angulation de 4 degrés. D’où la notion de pendule inversé. Les pieds jouent le rôle de tampon terminal de l’adaptation au sol. 

Le déséquilibre podal :

Le déséquilibre podal peut avoir plusieures origines : causale, adaptative, ou les 2.

     Concernant le pied causatif (c’est à dire à l’origine du déséquilibre postural), il peut-être congénital (famille de pieds plats ou creux, pied bot varus équin…), ou acquis par de multiples traumatismes (entorses de cheville par exemple) ou iatrogène (c’est à dire induit par l’homme au moyen par exemple de semelles orthopédiques classiques ou d’arche interne dans les chaussures de l’enfant).

     Pour ce qui est du pied adaptatif (c’est à dire qu’il s’adapte au déséquilibre d’un capteur susjacent) , celui-ci se déforme, se tord, et/ou bascule afin de mieux répartir les pressions au niveau du sol. Dans ce cas de figure, l’adaptation peut être réversible et se corriger naturellement si on traite le capteur déficient sus-jacent à l’origine de l’adaptation podale avant 1 an. Passé un an, le pied se fixe dans son attitude adaptative, et il faudra pour enlever cette adaptation l’aide d’un traitement par semelles orthopédiques posturales. 

Pieds Valgus, Pieds Varus :

         Prenons pour exemple le pied varus (schéma de gauche). Il s’agit d’une désaxation vers l’extérieur du pied et de la cheville. On a pu constater que cette désaxation de pied entrainait avec elle une désaxation du genou (genu varum, que l’on voit souvent chez les footballeurs), ainsi qu’une modification de la biomécanique de la hanche (rétroversion du bassin).  Toutes ces structures (pied, cheville, genou, hanche) changent alors leur axe de symétrie pour compenser le déséquilibre podal. 

     Dans le cas des pieds valgus, c’est l’inverse (schéma de droite), l’affaissement du pied et de la cheville vers l’intérieur entraine une rotation des tibias vers l’intérieur, des genoux qui se touchent et une antéversion au niveau des hanches.

     L’intéret de ces schémas est simple, cela sert à vous montrer que dans notre corps tout est relié et tout communique. S’il y a un déséquilibre quelque part, celui-ci se répercutera sur tout le corps. Il faut donc voir le corps dans sa globalité ! 

    Pour une douleur de genou, traiter uniquement le genou en reviendrait à traiter uniquement la conséquence, le symptôme. La posturologie innove dans ce sens où elle cherche à traiter la cause qui est le déséquilibre d’un ou plusieurs capteurs.

Adaptation fixée des fascias : 

     Comme je l’ai dit plus haut, après plus d’un an d’adaptation, les muscles et fascias entourant ces muscles se fixent dans leur attitude pathologique. C’est pourquoi, même s’il on traite le capteur à l’origine du déséquilibre, le pied lui ne se corrigera pas tout seul. On rentre alors dans un cercle vicieux.
Pour éviter ce phénomène, il faut prendre conscience que le traitement du capteur podal devient indispensable dès lors que l’adaptation au déséquilibre est présente depuis plus d’un an. 

Traitement du capteur podal :

semelles posturales

     Le traitement du capteur podal consiste alors dans le port de semelles posturales. Ces semelles sont très fines et comportent de petits éléments de correction de 1 à 3 mm d’épaisseur dont le but est d’enclencher des réflexes de correction par l’intermédiaire du système de proprioception podale.

      Ces semelles sont très bien portées et tolérées par les patients car elles sont d’un très faible encombrement dans la chaussure. Il n’est pas nécessaire avec elles de changer de pointure pour pouvoir les porter.

     Des corrections supérieures à 3 mm comme on peut le voir dans le cas de semelles podologiques classiques ou thermoformées entrainent une saturation des propriocepteurs, l’action est alors purement mécanique (ce sont 2 techniques thérapeutiques différentes). Le podologue posturologue est le professionnel de santé habilité à confectionner les semelles posturales.