Obstacles au traitement postural

oreille

Comme dans toute thérapeutique, il faut être conscient que certains obstacles peuvent entraver le traitement mis en place. L’auriculothérapie ne déroge malheureusement pas à la règle. 

Pour pouvoir rechercher ces obstacles et les éliminer, le thérapeute doit être formé à la technique de la prise du pouls. Généralement, en pratique de l’auriculothérapie, on utilise le pouls radial.

prise du pouls

Le pouls est une onde produite par le déplacement du sang dans les artères. Son amplitude peut se modifier par des stimulations au niveau du corps. C’est ce que l’on exerce en auriculothérapie puisque l’on va stimuler des zones spécifiques au niveau de l’oreille du patient.

L’étude du pouls va nous donner tout un tas d’informations sur l’état de santé du patient, les pathologies rencontrées, les dysfonctions d’organes…C’est donc grâce au pouls que l’on va pouvoir diagnostiquer les obstacles au bon traitement d’auriculothérapie.

Si le pouls rebondit après stimulation, c’est qu’il est normal. S’il s’épuise ou s’il ne réagit pas c’est pathologique.

Les obstacles rencontrés en Auriculothérapie :

Quand le pouls s’effondre, on est en présence soit d’un foyer dentaire, soit d’une cicatrice pathologique.

granulome apical


– Les foyers dentaires réactogènes :

Il s’agit de pathologies non douloureuses localisées sur une dent ou plusieurs qui vont entrainer des pathologies à distance comme des douleurs non expliquées. Par exemple : Vous souffrez de l’épaule alors que celle-ci est parfaitement fonctionnelle (tous les examens médicaux sont normaux) et c’est en fait une carie non douloureuse qui entraine votre douleur d’épaule. Pour mettre en évidence le foyer dentaire, il faudra vous rendre chez votre dentiste qui à l’aide d’un panoramique dentaire détectera le problème et entamera les soins nécessaires.

cicatrice pathologique


– Les cicatrices pathologiques :
 

Certaines cicatrices de l’enfance ou d’opérations chirurgicales sont en fait néfastes pour votre corps sans que vous ne le soupçonniez. Il faut alors traiter la cicatrice pour enlever les informations perturbatrices que celle-ci envoie en permanence à votre système nerveux.
L’utilisation d’huile essentielle d’hélichryse est très efficace pour le traitement des cicatrices.
S’il n’y a pas de pouls, on peut-être en présence d’un blocage de première côte, d’un syndrôme de burn out, du port d’un collier inapproprié, de la prise de bêta-bloquants, d’un cancer (poumons, utérus…).
Si le pouls n’a pas la même intensité au niveau du bras droit et gauche, c’est qu’on est en présence d’un blocage de première côte.

Le blocage de première côte :

1ère côte

La première côte est située juste en dessous de la clavicule. Il arrive que celle-ci se bloque. Cela entraine des problèmes fonctionnels notamment au niveau du système nerveux autonome en comprimant le ganglion stellaire avec pour ne citer qu’un exemple une hypotension du membre supérieur du côté du blocage.

La côte bloquée entraine une élévation de l’épaule. Cette première côte peut se bloquer de manière récurrente à cause du stress.

Pour la débloquer de manière durable, il faut prendre rdv chez l’ostéopathe et traiter la cause du blocage. La mise en place d’un traitement postural associé permet d’éviter les récidives de blocage.

En auriculothérapie, on peut agir sur le point réflexe de 1ère côte avec l’application d’une ASP, mais il faudra quand même se faire manipuler par un ostéopathe.

Des thérapies alternatives pour soigner vos douleurs